Mise à jour : 07/07/2017

Consulter les dates à retenir

Editorial

Quand tiendras-tu ta place dans l’Eglise ?

En automne dernier, je suis allé voir un match au Racing et j’en garde de bons souvenirs… 22 acteurs s’apprêtent à entrer dans un stade comble et à jouer devant des milliers de spectateurs. Chacun de ces spectateurs a son avis sur le onze idéal à aligner, sur la tactique à appliquer, tous se sentent à la fois un peu journaliste, arbitre et sélectionneur. Pourtant aucun d’entre eux ne jouera une seule minute de ce match capital… N’en est-il pas parfois ainsi dans l’Eglise ? Quelques acteurs s’époumonent devant beaucoup de spectateurs qui ont tous leur idée sur ce que l’Eglise devrait faire ou ne pas faire, mais si peu s’engagent dans l’arène… Devant la pression, les rares joueurs vont-t-ils craquer ?

Nous en faisons le constat : de plus en plus de chrétiens, sans pour autant se détourner de la foi, ne voient plus l’utilité de se réunir avec d’autres… peut être déçus par l’Eglise… D’autres encore viennent volontiers au « spectacle » du dimanche matin, mais n’ont pas du tout envie de s’engager d’une manière ou d’une autre pour la communauté : sitôt la célébration terminée, on le les voit plus… ils ont d’autres priorités… Certains se sentent trop nuls, incapables d’amener quoi que ce soit aux autres… D’autres ruminent leur amertume… D’autres encore ont été blessés par leurs frères et sœurs. Que faire ?

A toi qui es blessé : un jour, quelqu’un de ta Paroisse t’a peut-être dit des paroles blessantes ? Tu lui en veux… Et tant que cette personne ne vient pas te demander pardon, tu ne mettras plus les pieds dans cette Eglise. Dieu voit ta douleur et la comprend. Je ne la minimise pas non plus, mais je pense à Jésus, blessé par ses frères, dans son pays, condamné injustement, qui, dans d’affreuses souffrances, arrive encore à dire :
« Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » N’oublie pas : vivre le pardon, c’est quelque chose de magnifique : pourquoi ne pas essayer ?

A toi qui te sens trop nul : mes oreilles résonnent encore de paroles et de pensées injustifiées que certains de mes frères et sœurs s’infligent :
« Je n’ai pas la facilité de parole de celui-ci », « je ne suis pas fait pour cela ». Alors la pensée qu’ils sont nuls les envahit, certains allant même jusqu’à s’en convaincre et à se le répéter inlassablement. J’ai envie de te dire : souviens-toi de la parabole des talents… il faudra bien un jour que tu rendes compte devant Dieu de l’usage que tu en auras fait, même si tu as l’impression de ne pas en avoir beaucoup.
A toi qui as d’autres priorités : Bien sûr que le travail, la vie professionnelle nous « pompent ». Et puis, il y a encore les obligations familiales à assumer. Mais, ce serait dommage que nous trahissions cette autre famille qu’est l’Eglise, la communauté des croyants. Ne risques-tu pas de passer pas à côté de choses essentielles… Vivre ses peines et ses joies avec ses frères et sœurs, engager ensemble notre cœur à prier et louer Dieu, à le servir : tu y trouveras une bénédiction que rien d’autre ne pourra t’apporter. N’oublie pas… « La moisson est grande, mais les ouvriers peu nombreux »… Vas-tu relever le défi ?


Marcel IMBS
 
 

Dates à retenir

Lundi 3 juillet à Rhinau
à 20h00 salle St Michel : rencontre préparation baptême

Mercredi 5 juillet à Rhinau
à 20h15 salle St Michel : Rencontre Conseil Pastoral

Jeudi 6 juillet à Rhinau
de 14h à 16h salle St Michel : formation pour les équipes funérailles

Lundi 4 septembre à Rhinau
à 20h00 salle St Michel : rencontre préparation baptême

Dimanche 10 septembre à Rossfeld
à 10h30 à l’église : Messe de rentrée, en famille





Propositions pour les adultes  // Grande Quete Diocesaine // Conférence - Débat


Pèlerinage Notre Dame de Neunkirch

Messe tous les jours à 8h
Sacrement du pardon : tous les jours de 8h30 à 12h et de 14h à 19h
Messe dominicale :   8h – 10h – 18h
Célébration mariale: dimanche à 15h