Mise à jour : 31/10/2017

Consulter les dates à retenir

Editorial

Faire le bon choix…pas si évident !


Nous sommes bien conscients que, dans notre vie de tous les jours, nous sommes sans arrêt bousculés et tiraillés. De fait, tant de choses nous poussent, parfois à notre insu, à nous focaliser sur l’accessoire au point de ne plus voir l’essentiel. C’est une réalité : la « distraction » est devenue vraiment une grande passion et est omniprésente à notre époque. On pourrait entendre ce mot uniquement au sens du divertissement et des loisirs, mais considérons-le comme une réalité qui nous affecte et qu’il nous faut appréhender au quotidien.
Car constamment, nous sommes incités à détourner nos regards des sujets graves pour échanger, avec légèreté et à perte de vue, de futilités et de quelques sujets croustillants. Pensons simplement à ces messages en 140 signes de tel chef d’Etat, aux propos de couloir de tel autre au soir d’une manifestation ou à l’évocation des débats amoureux de telle vedette. C’est un constat : les médias se délectent à nous les seriner, des heures et des heures durant. Et si c’était là une manière de nous abêtir et de nous empêcher de regarder d’autres réalités bien plus préoccupantes ?
Ces jours-ci à Oslo ont été décernés les Prix Nobel et, parmi eux, le Nobel de la Paix. Ce fut l’occasion et l’invitation à diriger les projecteurs sur les « guerres oubliées » qui minent et détruisent notre planète. En effet, tout se passe comme si nous n’étions pas capables de regarder en même temps plus de deux ou trois foyers de détresses et de souffrances. Comment ne pas évoquer, parmi d’autres, la question kurde qui déchire la Turquie, le drame des Rohingyas qui meurtrit les populations de Birmanie, les provocations menaçantes de la Corée du Nord… ?
Mais il y a, en réalité, plusieurs centaines de conflits en cours dans le monde. Certains sont larvés ou figés, d’autres se rallument à intervalles presque réguliers, d’autres encore sont brûlants. En fait, ils ont tous des répercussions et des conséquences graves pour des hommes, des femmes, des enfants : que de blessures pour notre humanité ! Que de germes d’espérance qui sont mis sous éteignoir et étouffés !
Il n’y a certes pas de guerre totalement oubliée, preuve que le mal est toujours présent. Mais ne nous arrêtons pas là seulement. Prenons le temps et faisons l’effort d’ouvrir vraiment nos yeux. Un peu partout, des Organisations humanitaires, gouvernementales ou de type associatif, des diplomates, des personnes de bonne volonté s’emploient auprès des victimes et cherchent à trouver des solutions et à les mettre en œuvre. Ils ont tous besoin de notre soutien. Même quand nous nous sentons impuissants devant tant de désolations, accordons-leur, au moins, notre attention : c’est peut-être là déjà un bon choix !



Marcel IMBS
 
 

Dates à retenir

Lundi 6 novembre à Rhinau
à 20h00 presbytère : rencontre préparation baptême
à 20h15 salle St Michel : rencontre des directeurs de chorale avec Jean Baumgartner

Mardi 7 novembre à Rhinau
à 20h00 à la salle St Michel : réunion des accompagnateurs d’équipe, 2ème année de catéchèse

Mercredi 8 novembre à Rhinau
à 20h00 à la salle St Michel : soirée Bible

Mardi 21 novembre à Rhinau
à 20h00 à la salle St Michel : réunion Intervants de religion


À la prochaine rentrée, les enfants scolarisés en primaire vont pouvoir démarrer un cheminement de catéchèse.
Cliquez pour plus d'information



Pèlerinage Notre Dame de Neunkirch

Messe tous les jours à 8h
Sacrement du pardon : tous les jours de 8h30 à 12h et de 14h à 19h
Messe dominicale :   8h – 10h – 17h
Célébration mariale: dimanche à 15h