Mise à jour : 17/07/2019

Consulter les dates à retenir

Editorial

Un guichet, s’il vous plaît !...

L’autre jour, au bureau d’une Agence Postale, une dame âgée, une vieille connaissance qui attend dans la file des retraits bancaires, engage la conversation, pendant que je patiente, moi aussi, dans la file des colis et lettres recommandés. Elle vient faire un virement à son petit-fils et la nouvelle organisation du bureau l’insécurise. Elle regrette le guichet unique, « quand on expliquait son cas au postier » ! Car désormais il faut se présenter au guichet avec son imprimé pré-rempli pour réduire le temps d’attente. Que de questions trottent dans sa tête : « Ai-je pris le bon formulaire ?...Recopié le numéro de compte du bénéficiaire sur la bonne ligne ?... » Je la rassure, tout en me débattant de mon côté, avec mon emballage préparé que je n’arrive pas à plier. Quand le tour de la dame arrive, j’entends la guichetière l’informer gentiment : « Madame, savez-vous que vous devriez faire votre virement sur Internet ? »
A la sortie du bureau, un large sourire éclaire nos visages… J’ai fermé mon paquet de travers… et la brave dame n’est pas prête à tout confier à un ordinateur… Alors, Sophie (c’est son prénom) se lâche : « Tout est si compliqué aujourd’hui, on ne sait plus à qui demander conseil…On parle bien avec son chien, mais on ne veut plus parler aux gens !...on n’est quand même pas un numéro ! ». C’est un fait : la Poste, la Caisse Primaire d’Assurance-Maladie, la Caisse d’Allocations familiales et même le Centre des impôts orientent et poussent de plus en plus les usagers vers Internet. Les services sociaux sont saturés par les demandes de prise en charge des administrés, dépassés par le numérique. Une récente enquête du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC) montre que 40 % des Français redoutent les démarches en ligne et que 28 % d’entre eux voudraient être accompagnés.
Il ne s’agit pas de s’arc-bouter contre la modernisation des services, ni de pointer du doigt la Poste qui multiplie les initiatives pour améliorer l’accueil de sa clientèle et relier les plus isolés. Mais, plus que jamais, la proximité est vivement souhaitée. Quel bonheur de profiter d’un boulanger, d’une épicerie sur place, d’un magasin ou d’un service de proximité et de pouvoir échanger entre personnes qui se connaissent ! Nous ressentons bien le besoin d’être attentifs à sauvegarder la part quotidienne d’échange et de lien social. Un écran ne remplacera jamais un agent,…un robot ne comblera pas notre besoin de communiquer avec la personne : la vraie rencontre est et sera toujours source de bonheur. Notre prière n’est-elle pas portée, elle aussi, par la même dynamique ?

Marcel IMBS
 
 

Dates à retenir



Lundi 1er juillet à Rhinau
à 20h00 salle St Michel : rencontre préparation baptême

Dimanche  8 Septembre à l’église de Rhinau à 15h
La messe de départ en retraite de notre curé Marcel IMBS

Dimanche  15 Septembre à l’église de Rhinau à 15h
Office d’installation du nouveau curé de la communauté de paroisses.



À la prochaine rentrée, les enfants scolarisés en primaire vont pouvoir démarrer un cheminement de catéchèse.
Cliquez pour plus d'information



Pèlerinage Notre Dame de Neunkirch

Messe tous les jours à 8h
Sacrement du pardon : tous les jours de 8h30 à 12h et de 14h à 19h
Messe dominicale :   8h – 10h – 18h
Célbration mariale: dimanche à 15h